مرحبا بكم في منتدى الثانوية الإعدادية المنصور الذهبي يالخميسات


    la marche vert

    شاطر

    lahssan zarragui

    المساهمات : 44
    تاريخ التسجيل : 09/06/2009
    العمر : 23

    la marche vert

    مُساهمة  lahssan zarragui في الأربعاء نوفمبر 25, 2009 5:38 am

    Evènement historique unique en son genre et dans sa philosophie, la Marche verte fut un moyen de libération et de réunification et une référence en matière de lutte pacifique des nations et des peuples pour le recouvrement de leurs droits spoliés.

    Cette oeuvre originale a réussi grâce au génie de son initiateur, feu SM Hassan II, et à l'abnégation d'un peuple, qui a marqué ce rendez-vous historique par une adhésion spontanée à un processus libérateur dicté par une volonté d'unir les fils d'une même nation.

    Conforté par l'avis consultatif de la Cour internationale de justice (CIJ), du 16 octobre 1975, confirmant que le Sahara, au moment de sa colonisation, n'était pas un territoire sans maîtres "Terra nullius" et qu'il existait des "liens juridiques et d'allégeance" entre le Royaume du Maroc et ce territoire, feu SM Hassan II annonça l'organisation d'une marche de la paix et de la réunification.

    Présentant la genèse de cet évènement, feu SM Hassan II écrivait dans la préface de l'ouvrage collectif "La Marche verte": "J'ai cherché inspiration et espoir dans les enseignements du Saint Coran, dans Mon passé de patriote et de militant pour l'indépendance de Mon pays, et dans Mon attachement à la paix".

    "C'est cette empreinte religieuse qui m'a amené à élire le vert, insigne de tous les symboles et les vertus véhiculés par l'étendard de l'Islam, comme couleur de la Marche", affirmait le Souverain.

    Ce sont donc 350.000 volontaires (dont 10% de femmes), armés du seul Coran et de leur foi, venant de toutes les régions du Royaume, qui ont convergé vers Tarfaya, attendant le signal du regretté Souverain. Dans un discours à la nation prononcé le 5 novembre 1975, feu SM Hassan II donna le feu vert pour le départ de cette Marche.

    "Demain tu franchiras une terre qui est tienne. Tu palperas des sables qui sont tiens. Demain, tu embrasseras un sol qui fait partie intégrante de ton cher pays", avait dit feu SM Hassan II à l'adresse du peuple marocain, depuis Agadir.

    "Il ne nous reste donc, cher peuple, qu'à entreprendre une marche pacifique du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest. Nous devons, cher peuple, agir comme un seul homme, dans l'ordre et la discipline pour nous rendre au Sahara et renouer avec nos frères", avait souligné le défunt Souverain.Ce qui fut fait. Le drapeau national flottera, à 10h33 de ce mémorable jeudi 6 novembre 1975, dans le ciel du Sahara marocain.

    Tournés vers la Mecque, les marcheurs louèrent le Très-Haut et rendirent grâce au Tout-Puissant en priant sur le sable des terres récupérées. Une importante étape pour le recouvrement de l'intégrité territoriale du Maroc fut alors franchie.

    Dans l'un des nombreux témoignages sur la symbolique et la portée historique de cet évènement, René-Jean Dupuy, l'un des grands spécialistes du droit international du 20-ème siècle, affirma que la Marche verte "fut l'un des évènements qui marquent un temps mondial, en ce sens que, même ceux qui ne sont pas directement concernés par lui, éprouvent le sentiment d'être contemporains d'un fait historique ( ) et fondateur qui, au moment même où il se produit, entre déjà dans la légende".

    "Un tel évènement prend la valeur d'un mythe porteur, il donnera lieu à un récit dont la vertu d'exemplarité se perpétuera dans la mémoire des peuples", conclut-il.

      مواضيع مماثلة

      -

      الوقت/التاريخ الآن هو الجمعة نوفمبر 24, 2017 11:24 am